Brașov et ses alentours – Roumanie

By 1 0

La Roumanie regorge de jolis paysages, et pour notre première excursion, nous avions décidé de partir en direction de Brașov.

Nous avons profité de notre virée pour visiter deux sites près de la ville.

 

Le Château de Bran

A 1 heure de Brașov

Bran est connu pour son château surnommé « Le Château de Dracula ». Vampire dans le roman de Bram Stoker, ici c’est le surnom donné à Vlad Tepes ou Vlad l’Empaleur en Français. Dans son roman, Bram Stocker s’est inspiré de ce despote pour écrire son histoire.
Le surnom du château est clairement un attrape touriste, vous êtes prévenu. On dit que Vlad y fit une halte, mais aucun historien ne retrouve une trace quelconque de son passage dans les écritures.

En résumé, n’y allait pas pour visiter le château dans l’optique d’en apprendre plus sur cette légende. Mais allez-y car le château est joli à visiter.
Il est construit sur une butte et domine le village typiquement Transylvain du moyen âge. L’intérieur cache des vêtements d’époques, des armures et une décoration éclectique. Nous avons apprécié la visite du château en partie pour sa cour intérieur très charmante, fleurie lors de notre passage.

 

Le Château de Bran, Roumanie

 

Brașov

Après avoir pris possession de notre appartement et observé la vue sur la forêt et les lettres de la ville façon « Hollywood », c’est parti pour une visite de la ville.

La citadelle

A quelques pas de notre logement, sur la colline de la Cetatuia, se trouve une citadelle.  Surplombant la ville à 664m, on s’arrête quelques instants pour profiter du panorama de la ville. Pour rejoindre le centre, on emprunte des escaliers coupant à travers la colline. Ces mêmes escaliers qui me couperont le souffle quelques heures plus tard, pour rejoindre notre appartement après quelques verres et un bon repas.

 

Le centre-ville

En descendant du bastion et après avoir traversé un parc où les joueurs d’échec se donnaient bataille, nous voilà arrivés dans de jolies rues piétonnes. La dolce vita est là ! Le soleil se couche, chauffant les terrasses emplit de clients.

On se promène à travers la Strada Republicii pour rejoindre la Piața Sfatului. Aussitôt j’ai un coup de cœur pour cette ville vraiment trop jolie. Toutes les façades sont aussi belles les unes que les autres. On continue notre promenade vers le sud jusqu’à la Biserica Neagră : l’église noire. Elle tient son nom à un incendie qui ravagea la ville en 1689 et lui donna ses façades noires. Nous avions prévu de la visiter pour voir son immense orgue ou encore la plus lourde cloche de bronze du pays. Malheureusement pour nous, l’église était fermée ce jour-là.

 

 

Vers la rue la plus étroite d’Europe

Pas très loin de l’église se trouvent deux anciennes tours : la Poartă Ecaterinei et la Poartă Șchei. C’est ce qu’il reste de l’ancienne enceinte de la ville médiévale. Une fois passés sous la porte Șchei en direction du nord, quelques mètres plus loin sur la droite on retrouve la rue ficelle : Strada Sforii. C’est la rue la plus étroite d’Europe qui servait de couloir d’accès aux pompiers. Par endroit la largeur n’atteint que 1.11 mètre.

 

On termine cette journée par une foccacia et une bière à la Trattorian Artisan Food. Le restaurant se trouve sur un petit passage de la Piața Sfatului. La décoration autour du vin est vraiment originale, et faites un tour aux WC, une ancienne voûte de cave vous y attend.

 

 

 

La rue la plus étroite d'Europe à Brasov, Roumanie

Le mont Tâmpa

Après une bonne nuit et une coupure d’eau chaude (merci les proprio‘ hyper réactif dès 9h 🙂 je vous conseille leur logement), on profite du balcon et de sa vue sur Brașov . Aujourd’hui direction le téléphérique du Mont Tâmpa à deux pas du centre-ville. Les téléphériques c’est un peu comme les rooftop et les grandes roues : je n’y résiste jamais.

Direction l’est de la ville, et si vous y êtes en voiture, arrivez de bonne heure pour pouvoir vous y garer. Nous y sommes quasi dès l’ouverture, et les cabines old school nous attendent pour nous emmener à 920 m. Les plus courageux pourront monter à pieds par un sentier pour une petite heure de marche.

Arrivés sur les hauteurs, une petite promenade pas des plus jolies, nous fait arriver derrière les lettres blanches de Brașov. Ici ce n’est pas Hollywood, et aucune actrice n’a fait le saut de l’ange depuis une lettre. La vue est jolie sur la toute la ville et on observe mieux tout les bastions et tours encore présents.

 

Le ski

Dommage que du belvédère du Mont Tâmpa, on ne voit pas les pistes de ski de Brașov.

Poiana Brașov est apparemment la plus célèbre et la plus grande station de ski du pays. 12 pistes sur 60 ha, offrant à tous les skieurs de quoi s’amuser. Perso, je n’y connais rien, le ski est tout sauf une de mes passions. Je préfère le vin chaud et les raclettes, j’excelle pas mal pour ça.

Après quelques photos, on redescend du mont Tâmpa pour se balader en bordure de forêt aux pieds du téléphérique. L’Aleea Filimon Sirbu nous emmène jusqu’à un bastion pour ensuite redescendre sur la Poarta Schei et le centre-ville.

 

On profite une dernière fois des jolies ruelles et déjeune au Bistro de l’Arte non loin de la Strada Republicii, avant de reprendre la route pour Bucarest.

 

Râșnov

A une trentaine de minute de Brașov, sur la route du retour se trouve la ville de Râșnov et sa citadelle construite au XIIIe siècle pour protéger les Carpates.

 

La forteresse

Je ne vous cacherai ma déception. C’est un point très touristique et hormis la vue intéressante sur les stations de ski et la forêt, le lieu est un peu trop laissé dans son jus.
Il y a quelques boutiques à droite et à gauche, des ruines mais surtout une non valorisation du lieu. Avec des enfants, vous pouvez passer un chouette moment, car il y a des animations comme du tir à l’arc. Mais en dehors de ça le tour est vite fait.

C’est vraiment dommage car l’extérieur du lieu est incroyable. Heureusement que les vues sont superbes sur les alentours, comme sur le Mont Bucegi et ses 2504 m d’altitude.

 

Panorama depuis la citadelle de Rasnov, Roumanie

 

Retour à Bucarest avec une questions en tête : Des films ont-ils étaient tournés à Râșnov ?  Car le lieu s’y prête vraiment.

 

Infos pratiques :
  • Bucarest – Brașov : 171 km pour quasi 3 heures de route.
  • Si vous avez le temps, faites un arrêt à Sinaia.
  • 253 200 d’habitants.
  • La ville est sur un plateau à 600 m d’altitude.

 

 


See you soon …

1 commentaire
  • Lulodel
    septembre 3, 2017

    J’adore 😙😙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.