Kanazawa, ville de traditions, d’arts et d’artisanats [Japon]

L’année dernière, lors de notre voyage au Japon, nous avons eu un coup de cœur pour Kanazawa.

Je tenais à visiter cette ville pour marcher sur les pas des Samouraïs, visiter l’un des plus beaux parcs du Japon ou encore découvrir le musée des Geishas. La ville se visite rapidement, si vous souhaitez visiter des musées, il faut compter deux bonnes journées.

 

Kanazawa, sur les traces des Geishas

En arrivant à la gare et en passant sous l’immense Torii nous cherchons notre bus pour rejoindre notre Ryokan : Minshuku Ginmatsu. Après avoir pris le mauvais bus, et remercié le chauffeur qui nous a bien aidé à nous repérer, nous arrivons dans le quartier Higashi Chaya. C’est ici que se trouve notre hébergement.

 

Higashi Chaya

Ce quartier est parmi les trois où se trouvent les Chaya, maisons de thé. Après avoir pris possession de notre chambre, nous étions sur-excités de faire le tour du quartier. La nuit était déjà tombée, et tous les touristes et habitants avaient déserté les rues. C’était magique d’être seuls, face à cette architecture de l’époque Edo. Les ruelles sont piétonnes et pleines de charmes.

Nous avons terminé la soirée à nous balader autour du quartier et près du fleuve. A peine quelques heures que nous étions là, et la ville nous avait déjà conquis.

 

La maison de thé Shima

Après avoir passé la nuit dans nos futons, et dégusté un thé, je ne tenais plus en place. J’avais besoin d’explorer le quartier de jour et me rendre à la maison de thé Shima.

La maison fut construite en 1820, en même temps que le quartier. Elle est d’ailleurs classée patrimoine culturel important du Japon et est transformée en musée. La visite est très intéressante, avec au premier étage, les salles de réception avec les instruments de musique. Ensuite au rez-de-chaussée, les bijoux que portaient les Geishas sont exposés. Ils sont tous magnifiques.

A l’arrière de la maison, nous avons envie que le temps s’arrête dans la petite cour si paisible. C’est un havre de paix. Un couloir longe le jardin, avec d’un côté l’ancienne cuisine qui est restée figé dans le temps. Et au bout il y a un petit salon de thé pour assister à une cérémonie du thé accompagnée de quelques pâtisseries.

 

 


Maison de thé Shima お茶屋志摩

1-13-21 Higashiyama, Kanazawa

De 9h à 18h / 400 ¥


 

La structure de repos Higashi Chaya Kyukeikan

En flânant dans la rue, nous avions ralenti à hauteur de cette maison pour observer une petite dame balayer un immense tatami. En nous voyant elle nous a fait entrer et installer sur un petit banc, puis a disparu. Nous étions comme deux idiots à nous demander ce qu’il se passait. A peine quelques secondes plus tard, elle revenait face à nous avec un immense sourire et une feuille à la main. En deux temps, trois mouvements, sous nos yeux, elle pliait un origami pour nous l’offrir.

Après des milliers de remerciements de ma part, elle retourna à son balai comme si de rien n’était. C’était dingue.

Cette dame est une bénévole de la structure de repos, qui sert comme son nom l’indique, de repos pour les passants mais aussi de point d’information pour les touristes. Attention, ils ne parlent que Japonais.

 

Une publication partagée par Aurélie (@mllepe) le

 

Nishi Chaya District

A l’ouest, voici un autre quartier de Geisha. Une seule rue regroupe les chaya, mais aussi le plus grand nombres de Geishas et Maikos. Le quartier est calme et discret.

Au coin de la rue, un musée gratuit vous donne l’aperçu d’un salon de thé.

 

Kazue-machi Chaya

Situé le long de la rivière, le troisième quartier de maison de thé, nous a donné une balade de nuit des plus charmantes. Une atmosphère particulière se fait ressentir dans les ruelles étroites, au son des tambours et des shamisen (instrument traditionnel). Je vous conseille vivement de vous y balader à la tombée de la nuit.

 

Kanazawa et son histoire

Ici se trouve un des rares lieux à avoir échappé aux bombardements de la seconde guerre mondiale. La ville regorge de lieux historiques, en particulier ceux rappelant que la ville abritait, lors de la période Edo (1603 – 1868), des familles Samouraï. Le clan Maeda, l’un des plus puissants du Japon, prit la ville en 1583 jusqu’à la restauration Meiji de 1868.

 

Naga-machi Buke Yashiki

C’est dans ce quartier, que vivaient les Samouraïs de haute et moyenne classe. L’ambiance féodale est encore intacte, au milieu des ruelles étroites à travers les murs en torchis (dont beaucoup fut restaurés). La balade dans le quartier est superbe. Le Japon authentique se trouve ici.

 

 

La résidence de la famille Nomura

Après nous être déchaussés, une fidèle armure de Samouraï nous accueille dans cette résidence construite en 1843. Les pièces sur la gauche comportent quelques vitrines avec des épées traditionnelles et des pièces de monnaies de l’époque Edo.

En traversant la maison pour rejoindre le jardin, nous passons les pièces par des portes en papier japonais, avec un plafond réalisé en cyprès japonais. Aucun meuble n’est présent, mais les fusuma-e (peintures sur portes glissantes) décorent à elles seules les pièces.

Le jardin sur plusieurs niveaux, abrite un arbre vieux de 400 ans avec plusieurs lanternes et un bassin. Nous nous sommes assis un bon moment sous la véranda à assister au bal des carpes Koï. Le jardin si petit, nous donne l’illusion d’être immense tout en apportant une certaine sérénité. Encore une fois, le temps s’arrête.

A l’étage, un petit salon permet de boire un thé en surplombant le jardin.

 

 


Résidence Nomura

1-3-32 Naga-machi, Kanazawa

De 8h30 à 17h30 (16h30 l’hver) / 550 ¥


 

La résidence de la famille Takada

Beaucoup plus pittoresque, nous retrouvons des vestiges de la résidence Takada. Ici vivaient des Samouraïs de la classe moyenne avec leurs domestiques. Un petit jardin permet de flâner autour d’un bassin. La visite n’est pas incontournable, mais quelques explications permettent de mieux comprendre la hiérarchie des familles.


Résidence Takada

2-6-1 Naga-machi, Kanazawa

De 8h30 à 17h30 / Gratuit


La structure de repos Naga-machi

Un petit détour permet de récupérer un tampon de la ville pour ma collection, et faire une pause fraîcheur à la structure de repos. Le bâtiments comporte des murs de boue, comme quasi partout dans le quartier. L’architecture typique des années féodales.

 


Kanazawa et son artisanat traditionnel

La ville a su garder son savoir-faire artisanal. D’ailleurs l’UNESCO l’a désignée « Ville de création artisanale« . Il y a l’embarra du choix dans les musées. Entre celui de la feuille d’or, de la soie, d’arts, de porcelaine, le choix est difficile. Reportez-vous à ma carte pour les trouver.

Pour nous c’était simple, après 5 jours de pluie, le soleil était enfin de la partie. Nous avons donc profité de la ville sans visiter de musée (honte à nous, mais c’est une bonne excuse pour y retourner).

 

Kanazawa et sa beauté

Le jardin Kenroku-en

La ville est réputée pour son jardin, qui est considéré comme l’un des plus beaux du Japon. En plein milieu de la ville, face au château, 11 hectares de verdure entourent un étang. Nous nous sommes amusés à le visiter, en montant sur les petites collines, à observer les jardiniers et se perdre dans les allées au milieu des fleurs.

Face à la fontaine, au bord de l’étang, une maison de thé nous invite à nous reposer. Malheureusement pour nous, la salle est remplie et nous avons préféré continuer notre balade.

Le jardin évolue aux grès des saisons, pour offrir un changement de couleurs aux visiteurs. Du rose pour Hanami au printemps, avec les pruniers et cerisiers, puis du rouge-orangé à l’automne avec les érables. L’été, les fleurs multicolores éclosent pour des promenades bucoliques.

L’hiver, les branches des arbres sont fixées avec des cordes. Cette technique leur évite de se briser sous le poids de la neige.

 

 

 


Jardin Kenroku-en 兼六園

Kenroku-machi, Kanazawa

De 7h à 18h ( 8h-17h l’hiver) / 340 ¥


 

Le parc du Château

En sortant du jardin, il suffit de traverser la route ainsi que le pont-levis, pour se retrouver aux milieu des ruines du château. Seul les murs de pierres et la porte principale sont d’origine. Le reste est une reconstruction, suite aux séismes et incendie que le château a pu subir. La visite du château n’est pas d’un grand intérêt. En revanche, une jolie balade dans le parc vous attend.

Au printemps, les cerisiers en fleurs doivent donner un charme certain au parc.

 

 


Parc du Château 金沢城公園

Marunouchi, Kanazawa

De 7h à 18h ( 8h-17h l’hiver) / Gratuit


 

Kanazawa et sa culture religieuse

Comme dans toutes les villes du Japon, des temples se cachent à chaque rue. J’adore m’y promener, leurs jardins sont toujours reposant. Dans la ville plusieurs quartiers regroupent une multitude de temple.

 

Le quartier du Temple d’Utatsuyama

Au dessus du quartier  Higashi Chaya, des allées étroites regroupent 50 temples et sanctuaires. Il y a une petite promenade de moins de 3 km, qui nous permet de visiter 12 temples. La carte est disponible sur le site d’informations touristiques de la ville.

 

Le quartier des temples de Tera-machi

Cette fois-ci, c’est au sud de la ville que nous retrouvons pas moins de 70 temples. Les plus importants sont sur la route principale. Au 1-2-12 No-machi, se trouve Le Temple Myoryuji. Lors de sa construction, l’endroit fut équipé de mécanismes contre les évasions ainsi que d’une tour de guet. Son surnom est Temple de Ninja.

Nous n’avons pas pu le visiter, une réservation est nécessaire.

 

Le sanctuaire Oyama Jinja

Parmi tout les temples visité, celui-ci a un jardin des plus charmants. Le portail nous fait pénétrer dans un jardin avec une île artificielle. Le pont de l’étang nous permet de surplomber le rassemblement de carpes Koï qui nous suivent au grès de la balade.

Après avoir visiter le temple, nous sommes passés dans la boutique au mur de verre, où j’ai pu trouver un super porte-clef : une clochette en forme de chat. D’ailleurs au Japon, partout vous entendrez des bruits de clochettes. Les Japonais en accroche au sac, il paraît que ça porte chance.

 

 

 


Oyama-Jinja

Oyama-cho 11-1, Kanazawa

Gratuit


 

 

Pour finir je vous conseille vivement d’inclure cette ville lors de votre séjour au Japon. Elle se visite rapidement, mais vous laissera la tête remplie de souvenirs. Après quelques lectures, la région de Kanazawa promet d’être toute aussi charmante. Nous ne manquerons pas de la visiter lors d’un prochain voyage.

 

A bientôt pour de nouvelles aventures.

 

Infos pratiques :

  • Kanazawa : 金沢市
  • Il y a 457 709 habitants
  • Sa superficie est de 467,77 km²
  • Kanazawa – Tokyo, c’est 2h30 de train inclus dans le JRPass
  • La ville est jumelée avec Nancy depuis 1973
  • C’est le rendez-vous de l’art et de l’artisanat

 

Aucun commentaire pour l'instant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.